Articles



SĂ©duire (avec des bulles) pour le temps des FĂȘtes.

Depuis une bonne vingtaine d’années, les impératifs de productivité, de compétitivité et de performance ont malheureusement fait en sorte de reléguer les valeurs humaines au second plan de nos préoccupations. 

Par moment, n’avez-vous pas l’impression de devoir faire l’impasse sur ces instants privilégiés qui devraient être réservés à la gentillesse, au civisme, à la générosité et au partage? 

Les mots courtoisie, respect, honnêteté, solidarité, entraide, authenticité et séduction semblent avoir perdu tout leur sens, quand ils n’ont pas été jetés aux oubliettes avec les jolies dentelles de nos grands-mères.   

Le mois de décembre est un moment de l’année qui nécessite beaucoup de proximité entre nous tous.  Il est de mise de faire des cadeaux, de faire des appels à des personnes qui nous sont chères, d’inviter des gens à la maison, de passer plus de temps aux fourneaux et d’échanger nos messages et nos photos sur le Net. 

Les règles de l’étiquette et de bienséance ont également évolué, il faut se tenir à jour.  Ces deux mots se fondent en un et c’est ce que j’appelle ici  de la séduction.  Séduire ne s’enseigne pas, je tâche plutôt de donner des moyens de devenir plus séduisants tout en restant naturel.  Trop souvent la vie en société nous fait perdre de notre naturel et c’est ce qu’il faut retrouver.  Séduire, c’est rester soi-même une fois que l’on a acquis quelques notions de savoir vivre. 
 
 

Séduire avec des bulles! 

Claude Dubois écrivait…Femmes de rêve! Si je vous disais…Bulles de rêve? 

Je fais partie de celles qui a toujours une bouteille de champagne au frigo, du snobisme de direz-vous, pas du tout.  Je préfère ne pas boire de vin pendant la semaine si je dois économiser pour me payer des bulles.  J’aime, j’adore les bulles, personne n’est parfait, je vous livre ici en toute confidence une de mes faiblesses.  Je n’en bois pas souvent mais quelle joie, quel bonheur je me procure quand j’ouvre une bouteille de champagne.

Je m’explique mal pourquoi on attend souvent une occasion spéciale, naissance, mariage, anniversaire ou encore pour des invités d’exception.   

Selon la marquise de Pompadour, le champagne est le seul vin qu’une femme peut boire sans s’enlaidir

Marilyn Monroe prenait des bains de Piper-Heidsieck parce qu’il donnait de la chaleur à son corps.   

Marlene Dietrich estimait à juste titre son pouvoir :  Il vous donne l’impression que c’est dimanche et que les jours meilleurs sont très proches.   

Quand à James Bond, il soignait ses conquêtes avec du Bollinger. 

Danièle Parent ouvre une bouteille de champagne la plupart du temps non pas pour une occasion spéciale mais bien pour une personne spéciale.  En apéritif ou tout au long du repas, ou les deux, c’est une jouissance assurée. Mon préféré : Bruno Paillard, pas très connu, pas le plus cher 

Ça m’émoustille / Et je pétille / Il pétille dans nos verres / Dans tes yeux, mon cœur / C’est le vin du bonheur… dit la chanson. 

En 2006 il est politically correct pour une femme d’inviter un homme au restaurant et de régler l’addition, il va de soi que d’offrir des bulles si vous recevez monsieur à la maison est tout à fait approprié.  Le champagne n’a pas de sexe … et c’est tant mieux. 

Une invitation à manger à la maison doit toujours se faire par téléphone afin de poser les deux questions suivantes : avez-vous des allergies?  Aimez-vous les bulles?  Il serait triste d’ouvrir du champagne et que votre invité n’apprécie pas.  Les gens qui n’aiment pas le champagne ne sont pas nombreux mais ils existent et il faut savoir respecter leurs goûts. 

Le champagne se boit dans des flûtes ou des verres tulipes transparents, sans facettes ni motifs.  La finesse du verre a son rôle, en particulier au contact des lèvres, car elle favorise les sensations gustatives.  On ne remplit jamais les flûtes à ras bord, mais à moitié, afin de profiter pleinement du bouquet du vin 

Le champagne se boit en tête-à-tête.  On se concocte un plateau télé de luxe sans la télé avec sushis et sashimis réunissant de quatre à huit personnes.  Si vous pouvez vous le permettre, le foie gras et le caviar sont toujours une bonne combinaison avec le champagne.   Au delà, les bulles s’égareraient et le portefeuille en souffrirait inutilement!  Le champagne se boit dans le plaisir, et si le plaisir persiste allez-y avec les crémants qui sont très agréables et se vendent près de la moitié du prix. 

Faire sauter le bouchon est réservé aux champions de formule 1, l’étiquette veut que l’on débouche la bouteille en douceur.

Tenez-la légèrement penchée, enlevez le muselet, saisissez fermement le bouchon et faites-la tourner doucement afin qu’il sorte le plus délicatement possible et que le gaz s’échappe avant même que le vin commence à couler.  Inclinez les verres pour les remplir lentement. 

Combien de bouteilles prévoir?  Pour un apéritif, on compte une bouteille pour trois personnes.  On boit en effet plus de champagne que de n’importe quel autre vin.  Par ailleurs, conserver une bouteille entamée est possible.  À la légende qui veut qu’on glisse dans son col une petite cuillère en argent, préférez un bouchon à champagne en métal, qu’on trouve dans les boutiques spécialisées. 

Si vous avez marqué des points, vous aurez la chance de le savourer dans votre jus d’orange le lendemain matin au petit-déjeuner!